logo monpapanoel.com
Sapin de Noël

Il reste 26 jours, avant d'ouvrir les cadeaux !

L'arbre de noël

Une maman vivait seule avec ses trois grands garçons. Noël approchait, et il n’y avait malheureusement aucun sapin à décorer dans la maison. Papa n’était plus là, parti rejoindre les étoiles, et il ne restait dans cette maison que de l’amour à partager entre une mère aimante et trois fils, aussi sages qu’intrépides.

Nous arrivions à la veille de Noël, et la maison manquait toujours de ce majestueux arbre au pied duquel doivent s’ouvrir les cadeaux. C’est alors que les trois garçons, par la voix de l’aîné, se décidèrent à aller voir leur mère pour lui demander pourquoi :

  • – Maman, aura-t-on un arbre de Noël cette année ?
  • – Hélas non, mes enfants. Nous sommes trop pauvres pour cela. J’espère que vous me le pardonnerez un jour.

Sur ces mots, les garçons semblaient déçus. Puis l’aîné s’exclama :

  • – Mais nous n’avons qu’à aller en chercher un à la forêt !

Ses deux frères acquiescèrent alors, pleins d’enthousiasme. La maman leur dit alors :

  • – Mes fils, vous êtes aussi intrépides que l’était votre père. Je vous donne ma bénédiction. Mais promettez-moi d’être prudents.
  • – C’est promis, maman.

Les trois garçons prirent alors la vieille hache de leur papa, et partirent dans la forêt. La recherche dura des heures, mais il ne trouvèrent malheureusement aucun sapin. La journée allait se terminer, il valait mieux rentrer à la maison. Tant pis, il n’y aura pas de sapin cette année.

En chemin, il virent une brebis. La pauvre bête paraissait apeurée et blessée. En allant la voir de plus prêt, ils virent qu’elle avait la patte prise dans le creux d’un tronc d’arbre. Ils entreprirent alors de la délivrer, et après bien des efforts, la pauvre bête, bien que légèrement blessée par sa mésaventure, était libre. C’est alors qu’un berger s’approcha d’eux :

  • – Merci les enfants, vous avez sauvé ma brebis. Mais dites moi, que faites-vous ici, dans cette grande forêt ? Vous êtes perdus ?
  • – Non monsieur, répondit l’aîné. Nous cherchions un petit sapin pour Noël, et nous n’en avons malheureusement pas trouvé.
  • – Et bien mes garçons, puisque vous avez sauvé ma brebis, je vais vous aider. Je connais très bien cette forêt, je vais vous trouver un arbre. Donnez-moi votre hache.

Au bout de quelques minutes, le berger revint avec un petit sapin. Les garçons le remercièrent chaleureusement. Grâce à lui, ils allaient avoir un beau Noël. Ils rentrèrent gaiement, en chantant, amenèrent fièrement le sapin chez eux et le décorèrent, pour la plus grande joie de leur maman. Ils s’endormirent paisiblement, pensant aux cadeaux qu’ils y retrouveraient au petit matin.

Le matin de Noël, toute la famille se réveilla. Et quelle ne fut pas leur surprise de voir une ribambelle de cadeaux sous le sapin !

  • – Chouette, des patins ! S’écria l’aîné.
  • – Et moi, j’ai eu une crosse de hockey ! Dit le cadet.
  • – Et moi l’avion dont je rêvais tant ! Dit le benjamin

La maman était ravie pour ses trois garçons, mais stupéfaite. Qui diable a donc pu apporter tous ces cadeaux pendant la nuit ? C’est alors que l’on toqua à la fenêtre. La maman se retourna, et Ô surprise ! Le père Noël saluait toute la maisonnée de la main ! La petite famille se précipita dehors, le Père Noël, installé sur son traineau prêt à partir, leur dit :

  • – Joyeux Noël, les enfants ! Et encore merci d’avoir sauvé la brebis de mon vieil ami le berger !