Un Noël en famille

Il était une fois, trois sœurs qui, comme tous les enfants attendaient Noël avec impatience. Plus les heures qui les rapprochaient de ce grand soir s'égrenaient et plus leur impatience grandissait.

Il faut bien s'occuper

Cette année, bien loin de leur maison, Léa, Zoé et Manon allaient fêter Noël chez Mamie. Profitant des vacances scolaires, leurs parents et elles étaient arrivés quelques jours avant le 24 décembre.

Accompagnées par papa et maman, les filles occupaient leurs journées à décorer la grande maison pour offrir au Père Noël le plus beau des spectacles pour le grand soir.

Alors que la neige commençait à blanchir le paysage, les trois sœurs décoraient le parc et les terrasses de guirlandes multicolores, de boules aux couleurs chatoyantes. Leurs cris et leurs rires égayaient la maison de l'ambiance unique de cette veille de Noël. Dans le grand salon aux menuiseries chaleureuses, devant l'immense bibliothèque, oncle Marc avait ramené un immense sapin vert dont les branches venaient chatouiller les murs. Il avait cependant bien pris soin de ne pas choisir un arbre trop haut afin que les enfants puissent déposer une très belle étoile en son sommet.

Grand-mère avait ressorti les cartons de décorations et les petites filles s'en donnaient à cœur joie dans le doux parfum de cette ambiance unique.

Tic tac, tic tac, que le temps était long avant l'arrivée du Père Noël.

Intarissables, Léa, Zoé et Manon, n'avaient de cesse d'évoquer les cadeaux à venir. Elles piaillaient à longueur de journée emplissant la maison de leurs rêves les plus audacieux. Les filles dévalaient les escaliers en riant de bon cœur, jouaient à cache cache comme dans un immense terrain de jeux.

Mais que se passe t-il?

Le 24 décembre, l'excitation était à son comble. Papa s'affairait dans le cuisine pour préparer un repas de fête, tandis que maman était occupée à dresser la table. Quant à grand-mère, depuis son fauteuil à bascule au coin de la cheminée, elle profitait de ses petites filles.

Bien qu'elles furent occupées par leurs jeux, les fillettes remarquèrent tout de même que l'immense table de salle à manger comptait bien plus de couverts qu'elles ne l'imaginaient.

La nuit commençait à tomber au dehors, tandis que la maison était empli des douces odeurs qui émanaient de la cuisine. Le cliquetis des verres que maman disposait sur la table rajoutait un peu plus à l'empressement des enfants qui se demandaient bien qui allait venir dîner lorsque, soudain, un bruit se fit entendre au dehors.

N'y tenant plus, Léa, Zoé et Manon se jetèrent d'un seul élan vers la fenêtre en arrachant presque le fin voilage qui occultait la vue.

Une drôle de tribu

Bien mieux que les cadeaux aux quels elles avaient tant rêvé, les enfants virent arriver ces oncles et ces tantes qu'elles n'espéraient plus. C'est dans un vacarme infini que la porte d'entrée s'ouvrit laissant débarquer Arthur, Alexandre et Justin, ces cousins qu'elles aimaient tant. En un instant les six enfants avaient oublié les cadeaux et le délicieux repas préparé par papa.

Seule l'arrivée du Père Noël ramena la joyeuse tribu à la réalité de ce soir unique de Noël qui met des paillettes plein les yeux des enfants. Passée la surprise des cadeaux, c'est le bonheur absolu d'une famille unie et heureuse qui emplit la grande maison de sa douceur. Au dehors la neige qui continuait à tomber étouffait de son blanc manteau les rires des enfants et des parents, sous le regard bienveillant de grand-mère.

Accueil